En 1926, l’architecte basque Manuel Maria Smith Ibarra, aux origines britanniques, achève l’Hôtel Carlton, son premier édifice pour le monde hôtelier. Il comble ainsi un besoin de la ville qui, contrairement à d’autres grands centres urbains de la région, ne disposait pas d’hôtel de luxe.

Bâti entre 1919 (sur les plans de Manuel Maria Smith) et 1926, l’Hôtel Carlton est un exemple tardif du style Second Empire français, dans la tradition des établissements grandioses de l’époque. La beauté de l’édifice, à la disposition triangulaire et aux angles chanfreinés, est impressionnante.

De l’extérieur, plusieurs détails sur la façade principale et les côtés du bâtiment témoignent de son appartenance au style “beaux arts”: la symétrie, les grandes entrées, le perron, la polychromie et une profusion de balustrades, corniches de soutien ou panneaux de bas-reliefs. Ses couvertures et ses mansardes sont le plus bel exemple de ce style.

Mais c’est à l’intérieur et sur ses 6 étages que son œuvre atteint la splendeur qui fait sa réputation. Ce fut d’ailleurs le premier hôtel espagnol à associer une salle de bain à chaque chambre, comme en témoigne un de ses premiers slogans: “Hôtel Carlton, 200 chambres, 200 salles de bain”. L’architecte basco-anglais conçut un grand espace, un hall central, chapeauté d’une magnifique verrière tamisant agréablement la lumière. Symbole de l’Hôtel Carlton au fil du temps, cette verrière a été rénovée avec grand soin et incarne tout le classicisme de l’hôtel.

Tous ces facteurs ont conduit le gouvernement basque à classer cet édifice Monument architectural, historique et culturel en 1995. Une reconnaissance qui est venue renforcer encore l’importance de l’Hôtel Carlton pour le prestige de Bilbao.

L’Hôtel Carlton a été le théâtre d’importants événements sociaux et culturels de l’histoire contemporaine du Pays basque.

En effet, il fut le siège du Gouvernement Basque pendant la guerre civile, comme il est encore possible de le constater à deux endroits de l’hôtel.

Dans un de ses salons, le Salon Luis García Campos, le Gouvernement basque a longuement débattu de sa stratégie en 1936, sous la présidence de José Antonio Aguirre. Comme curiosité, citons que cette pièce abrite le seul vitrail qui nous soit parvenu, ainsi que le bureau présidentiel et deux chaises.

Puis, dans les escaliers de l’entrée principale de l’hôtel donnant sur la place Moyúa, où l’on voit encore les trous d’aération de l’ancien bunker où était installé l’exécutif. Ce bunker a été rénové et transformé en salon privé de l’hôtel.

L’Hôtel Carlton présente dans son hall ovale ou Salon La Cristalera, le grand dôme vitré préalablement cité et également conçu par Manuel Maria Smith, qui, au fil des ans, a été le témoin des événements sociaux et culturels de la ville de Bilbao. La verrière a été conçue avec du verre de Boston importé à cette fin. Construite en 1925, elle a été restaurée en 2007 par la même entreprise qui l’a réalisée. L’Hôtel Carlton possède donc l’un des deux dômes les plus grands d’Espagne.